Quel lien y a-t-il entre l’Eco Repair Score® et les émissions de CO2 ou d’autres impacts négatifs sur l’environnement ?

La plupart du temps, les études de durabilité se limitent à déterminer les émissions d’équivalent CO2, c'est-à-dire le « réchauffement de la planète ».

Toutefois, la communauté scientifique reconnaît de manière générale que pas moins de 18 catégories d’impact environnemental peuvent être identifiées et doivent être prises en compte si l’on souhaite obtenir une vue d’ensemble des effets sur l’environnement. Ces 18 catégories d’impact environnemental, qui sont calculées dans l’Eco Repair Score®, sont les suivantes :

Émissions d’équivalent CO2 (réchauffement de la planète)
Destruction de la couche d’ozone
Radiation ionisante
Formation d’ozone (santé humaine)
Formation d’ozone (terre)
Émissions de particules fines
Acidification
Eutrophisation (eau douce)
Écotoxicité (terre)
Écotoxicité (mer)
Substances cancérogènes (pour l’homme)
Substances cancérogènes (pour d'autres êtres vivants)
Utilisation des sols
Épuisement des ressources minérales
Épuisement des ressources fossiles
Consommation d'eau

L’Eco Repair Score® étant la seule méthode de calcul qui tient compte invariablement des 18 catégories d’impact, il est aussi la méthode de calcul la plus complète disponible sur le marché.